Le tir à l’arc est un sport de précision et concentration dans lequel les athlètes doivent atteindre à l’aide de leur flèches leur objectif.

Historiquement le tir à l’arc était pratiqué pour chasser, il est devenu un sport à part entière, et comprend plusieurs disciplines, des championnats internationaux ou olympiques voient se rencontrer les différents pays et disciplines.

L’une des disciplines est le tir 3D, celle-ci est relativement récente. Les athlètes doivent lors d’un parcours boisé ou en campagne tirer sur 24 cibles animalières en mousse. Au départ, considéré comme un simulacre de la chasse, cette discipline rigoureuse voit de plus en plus d’adepte et est reconnue par la World Archery (WA) qui comporte 149 organisations membres, elle est la seule fédération reconnue par le comité olympique international.

En Belgique, La Royal Belgian Archery (RBA), membre de la WA gère les archers inscrits dans leur ligue régionale.

Pour cette discipline les archers doivent tirer 2 flèches sur un cible distante de 5 à 45 mètres en un laps de temps de 1 minute 30. La pratique du tir nature 3D est un très beau sport mais également exigeante, cela demande un extrême contrôle de son corps et de ses gestes et beaucoup d’énergie et de souplesse. Ce sont donc également des sportifs accomplis. La maîtrise de son matériel, savoir évaluer la distance, gérer sa respiration, concentration, conditions extérieures, … sont autant de facteurs importants qui demandent beaucoup d’entrainement, la moindre erreur se paye cher.

Une équipe nationale a vu le jour il y a quelques années, elle permet de rivaliser avec les autres nations lors des championnats internationaux. Les meilleurs archers de Flandre et de Wallonie sont alors sélectionnés pour représenter la Belgique, les entraînements réguliers permettent de maintenir tant leur niveau que l’ambiance au sein de l’équipe.
Les derniers championnats ont permis l’équipe de se faire remarquer au niveau international, des podiums ont été réalisés ou pour certains approchés. Le niveau de l’équipe est reconnu et celle-ci s’entraîne afin de performer lors des prochains Championnats du monde qui aura lieu au Canada en septembre 2019, ils travaillent pour pouvoir présenter un athlète dans chaque catégorie et ainsi pouvoir partir à 12.

Les coûts des entraînements ainsi que de l’encadrement est actuellement pris en partie par la RBA, les athlètes comblent le reste, il en sera de même pour le déplacement au Canada, ceux-ci devront participer pour la plus grande partie aux coûts du voyages et de l’hébergement.

Vous l’aurez compris, ce déplacement tant espéré à un prix qui malheureusement doit être supporté par les athlètes, nous vous remercions par avance de votre aide et support, soyez assuré que l’équipe fera tout pour représenter la Belgique comme il se doit.

Catégories : Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *